Grands projets

Huard_edited.jpg

Municipalisation des chemins

Dans les années 70, toutes les rues du Domaine étaient privées et appartenaient à Développement Quatre-Saisons. D4S souhaitait cesser de les entretenir, car plusieurs propriétaires ne payaient pas leur quote-part. En 2006, à la demande de l'APLS, la municipalité d'Austin a accepté de prendre la relève pour le déneigement et un entretien d'été minimal aux frais des propriétaires.

Au cours de la même année, la rue du Lac-des-Sittelles, artère principale du Domaine, a été municipalisée. Les frais de mise à niveau ont été assumés par tous les propriétaires et amortis sur une période de 15 ans. Les autres rues, dites chemins de tolérance, sont entretenues par la municipalité au gré des appels d'offres et selon une entente tacite au même coût par kilomètre linéaire payé pour le déneigement que l'ensemble des rues d'Austin, à l'exception des rues non carrossables, abandonnées et ne comportant aucune construction (rue des Pins, des Quenouilles, des Genévriers, etc.). En 2010, d'autres rues sont municipalisées : rues des Sapins, des Myriques, des Joncs, des Plaines et des Vignes.

En 2018, les coûts du déneigement pour les chemins de tolérance étaient de 378 $ par année pour les propriétés construites et de 143$ pour les propriétés non construites.

En 2019, le conseil municipal a décidé de taxer les propriétaires de ces rues en facturant le coût réel du déneigement selon la soumission. Les coûts sont passés de 4,287$ à plus de 10,000$ du kilomètre. La facture grimpe à 675 $ par année pour les propriétés construites et 248$ pour les propriétés non construites. Rappelons que ces frais sont appelés à augmenter au cours des prochaines années. Cette décision a été très mal accueillie, il va sans dire. 

chemin 2.jpg

Après consultation des citoyens concernés (230 propriétaires), l'APLS et la municipalité ont convenu d'examiner la possibilité de municipaliser les chemins de tolérance. La municipalité a commandé une étude à la firme d'ingénieurs Avizo Experts-Conseils qui a remis un premier rapport en novembre 2020. Ce rapport a été contesté par le comité de municipalisation formé des représentants de la municipalité et de l'APLS : le devis proposait des travaux trop onéreux. Le devis est actuellement en révision et l'APLS est en attente de la nouvelle version qui sera soumis aux propriétaires aux fins de décision. Nous visons des coûts plus raisonnables compte tenu du faible achalandage de ces rues.

En 2020, le chemin Clark a été municipalisé et le processus est enclenché pour la rue des Tilleuls. Entre-temps, une demande de changement de statut a été effectuée pour les rues des Merisiers, de l'Impasse du ruisseau, des Gadelliers et des Châtaigniers (55 propriétaires). Elles sont désormais reconnues comme chemins de tolérance. Une demande de municipalisation suivra. 

Par ailleurs, en avril 2021, l'APLS a demandé à la municipalité d'Austin, pour des considérations environnementales reliées à une saturation du territoire, d'adopter un règlement afin qu'il ne soit plus permis de construire dans les chemins privés abandonnés et que les nouvelles constructions ne soient autorisées que sur des terrains ayant une superficie minimale de 2 500 à 3 000 mètres carrés.

 

Fondation LacS

Fondation pour la conservation et la protection environnementale du bassin versant du lac des Sittelles

 
Huard_edited.jpg

La Fondation LacS a reçu l'accréditation de Revenu Canada à titre d'organisme de bienfaisance. Elle est maintenant habilitée à recevoir des dons et à émettre des reçus à des fins fiscales.

Cet organisme, parrainé par l'Association des propriétaires du lac des Sittelles et appuyé à l'unanimité par l'Assemblée générale de ses membres, vise à « Protéger l'environnement pour l'intérêt public en préservant et en conservant les milieux naturels et fauniques et leurs éco-systèmes, notamment par l'acquisition et la gestion de terres non développées dans le but de les convertir en parcs et sentiers pédestres accessibles au public, ou en aires de protection pour les espèces menacées afin d'en assurer la pérennité. Éduquer, sensibiliser et informer le public sur l'importance de préserver les milieux naturels. »

Ses objectifs pratiques sont de prévenir l'érosion des lacs et de réduire la densité croissante observée depuis quelques années en transformant en parcs des lots forestiers sur des rues abandonnées. La Fondation peut donc recevoir en donation des lots en friche pour lesquels elle émet des reçus à des fins fiscales au montant de leur juste valeur marchande. Des secteurs d'intervention prioritaire ont été identifiés. 

Pour amorcer ses activités, la Fondation a lancé un appel de fonds historique à ses membres et à toutes les personnes préoccupées par la protection du territoire et des lacs. Elle remet un reçu à des fins fiscales en contrepartie d'un don d'une valeur de 25 $ et plus.

Afin de décupler le soutien de ses membres, l'APLS s'est impliquée dans cette campagne de collecte de fonds pour la Fondation. Pour chaque dollar donné à la Fondation, l'APLS a apparié chaque dollar, jusqu'à concurrence d'un montant total de 3 000 $. En 2021, l'APLS a fait un don de 2 000 $ à la Fondation LacS.

La Fondation exerce ses activités au coeur de la municipalité d'Austin et collabore étroitement avec le Corridor Appalachien, que nous remercions pour son appui dans cette démarche.

Gilles Mérineau, membre de l'APLS a créé le logo de la Fondation.

La Fondation a été créée pour vous! Appuyez-là généreusement.