Environnement

Papillon monarque.jpg

Afin de préserver notre environnement et le lac, l'APLS effectue chaque année, avec l'aide de bénévoles dévoués, plusieurs activités et suivis environnementaux. Ces activités sont réalisées avec le soutien du RAPPEL, organisme expert-conseil en environnement et gestion de l'eau, et sont financées en bonne partie par le Fonds Vert de la municipalité d'Austin.

 

Qualité de l'eau

Qualité de l'eau du lac

Chaque mois durant l'été, des tests de qualité bactériologique et de transparence de l'eau du lac des Sittelles sont réalisés aux quatre plages et à l'étang du Grand-Duc. Ce suivi permet de s'assurer que la qualité de l'eau est bonne et propre à la baignade. Vous pouvez consulter les derniers résultats ici :

Capture d’écran, le 2022-02-02 à 22.18.15.png
Capture d’écran, le 2022-02-02 à 22.18.37.png

Aucun moteur à essence sur tous les plans d'eau et en toute saison

Afin d'éviter le déversement d'essence ou d'huile sur les plans d'eau du Domaine, le lac et les étangs naturels ou creusés, il est strictement interdit d'utiliser tout véhicule ou appareil comportant un moteur à essence. Cela inclut les embarcations, motoneiges, VTT, tarières, souffleuses, génératrices, etc. Cette interdiction est clairement indiquée sur des panneaux installés à proximité de chacun des plans d'eau.

Faucardage des plantes aquatiques aux quatre plages du lac

Une coupe des plantes aquatiques envahissantes a lieu annuellement aux quatre plages afin d'en prévenir la prolifération.

Installation, entretien et remplacement de toiles de jutes dans l'eau

L'APLS a installé et voit à l'entretien et au remplacement de toiles de jute qui visent à freiner la croissance des plantes aquatiques indésirables à différents endroits stratégiques du lac.

Surveillance du lac et de ses affluents pour le myriophylle à épis

Le lac des Sittelles est un des seuls lacs de l'Estrie encore épargné par le myriophylle à épis, une espèce aquatique très envahissante. Des bénévoles sillonnent régulièrement le lac et ses effluents afin de prévenir l'apparition de cette plante aquatique très difficile et coûteuse à éradiquer.

Végétalisation et entretien des autres étangs

D'autres étangs dans le domaine sont également sous la responsabilité de l'APLS, notamment l'étang du Grand-Duc et l'étang au terrain de jeu. Des activités de végétalisation et d'entretien de ces étangs sont assurées.

Bandes riveraines végétales autour du lac

La réglementation provinciale et municipale, ainsi que la diffusion d'informations par l'APLS favorisent la création et l'entretien d'une bande riveraine sur les terrains en bordure du lac. Les propriétaires riverains sont encouragés à faire de même.

Réduire le développement

Afin de  réduire le développement immobilier dans le Domaine, l'APLS a mis sur pied la Fondation LacS qui acquiert des lots non construits pour les transformer en parc naturel à perpétuité.  L'APLS est en négociation avec la municipalité sur le projet de municipalisation des chemins qui, à terme, limitera le développement résidentiel. Pour en savoir plus : 

Qualité des chemins

Diverses mesures sont prises pour prévenir l'apport de sédiments dans le lac.

 

Mise en place et entretien de bermes

Dans les dernières années, plus de 350 bermes ont été installées dans les fossés des chemins pentus afin de minimiser l'érosion vers le lac. Les bermes sont en fait des mini bassins formés de roches qui retiennent les sédiments. L'entretien des bermes est effectué deux fois l'an (printemps et automne) par la municipalité d'Austin à l'aide d'équipements lourds.

Entretien et rechargement des chemins

Des démarches ont également été entreprises auprès de la municipalité d'Austin afin que l'entretien hivernal et le rechargement de gravier sur les chemins soient faits de manière à réduire les impacts sur le lac, notamment en répandant des petits cailloux plutôt que du sable.

 

Espèces exotiques envahissantes

Le Roseau commun (phragmite)

L'APLS embauche une entreprise chaque année pour faucher le phragmite le long des fossés et près de l'étang du Grand-Duc et de l'étang Holland afin de freiner la propagation de cette espèce exotique envahissante. Cette plante est très dommageable pour l'écosystème et pour la biodiversité.

Il est important de couper régulièrement le phragmite sur votre propriété pour en contrôler la propagation. On doit jeter les tiges dans les déchets, et non dans le bac brun. Si vous voyez du phragmite au bord de l'eau, tentez de le contrôler, car cette plante se répand à grande vitesse sur les berges. 

unnamed.jpg

Tiges de phragmites

Phragmites.jpg

Épis de phragmites

La renouée du Japon

Cet arbuste est présent en faible quantité à différents endroits publics du Domaine. Une coupe et l'installation de toiles opaques pour lutter contre cette plante ont été effectuées, mais de manière irrégulière. Constituée de tiges creuses comme le bambou, la renouée du Japon possède des racines qui peuvent briser l'asphalte ou le béton. Il est très important de la contrôler, car elle est presque impossible à éradiquer.

Renouée+Japon+-+Michael+Gasperl+.jpg

Tiges de renouée

plante-renouee-wikipedia-2.jpg

Fleurs et feuilles de renouée

La berce du Caucase

La sève de cette plante cause des brûlures au deuxième degré. Si vous la repérez sur votre propriété, vous devez le signaler à la municipalité. Son éradication est obligatoire.

heracleum_mantegazzianum_christelle_leynaert_p1010429.jpg

Plant juvénile

download.jpg

Plant mature

Si vous avez des doutes quant à l'identification d'une plante envahissante, écrivez à environnement@lac-sittelles.org.

 
 

Les bonnes pratiques

  • Bannir l'usage des pesticides. Privilégier les méthodes respectueuses de l'environnement, les biopesticides ou les pesticides à faible impact;

  • Utiliser du compost domestique pour fertiliser;

  • Toujours utiliser des détersifs sans phosphate;

  • Ne pas jeter des cendres sur les berges ou dans les fossés;

  • Ne pas arracher les plantes aquatiques;

  • Ne pas nourrir les bernaches;

  • S'assurer de la conformité et du bon fonctionnement de votre installation septique;

  • Nettoyer toute embarcation provenant de l'extérieur avant son utilisation sur le lac;

  • S'assurer de traiter les eaux de ruissellements de votre propriété à même votre terrain (eaux des gouttières, etc.);

  • Maintenir une bande riveraine végétale dense afin de prévenir l'érosion des berges et l'apport en sédiments dans le lac.

Le règlement sur l'implantation d'une bande riveraine obligatoire doit être respecté. La bande doit avoir une profondeur de 10 mètres si le terrain est plat et de 15 mètres si la pente du terrain est de plus 30 %. Toute intervention de contrôle de la végétation - tonte de gazon, débroussaillage et abattage d'arbres -  est interdite sur la rive, sauf en cas d'absolue nécessité et avec l'autorisation de la municipalité.

Vous désirez naturaliser votre bande riveraine ? Voici quelques plantes, arbustes et arbres recommandés.

Fleurs

Iris versicolore - Lobélie du cardinal - Hémérocalle - Rudbeckie - Sanguisorbe du Canada.

Arbustes

Houx - Rosier rugosa - Myrique baumier - Sureau du Canada - Amélanchier de leavis.

Arbres

Cerisier de Virginie - Érable rouge - Saule blanc - Thuya occidental - Tilleul d'Amérique.